Quels risques sont couverts par mon assurance habitation ?

Publié le : 06 juin 202314 mins de lecture

Dans un monde en proie à une insécurité constante, il est important de se protéger contre les éventuels sinistres. Ainsi, la souscription à une assurance habitation est indispensable afin de couvrir les aléas de la vie quotidienne. Dès lors, découvrez quels sont les risques que cette dernière couvre.

Couvertures : à quoi sert une assurance habitation ?

Une assurance habitation a pour but de protéger le propriétaire d’un logement contre les risques liés à un sinistre ou à un vol. Les risques couverts par une assurance habitation peuvent inclure les incendies, les explosions, les dégâts des eaux, les vols et les catastrophes naturelles. L’assurance habitation couvre les risques suivants :

  • Les dommages qui pourraient affecter les biens de l’assuré, tels que l’incendie, le dégât des eaux, le gel des canalisations, la catastrophe naturelle et la tempête, le cambriolage et le vandalisme, le bris de glace
  • La responsabilité civile, pour les dommages qui seraient causés par votre faute à une autre personne comme votre voisin par exemple. Cela vaut aussi bien pour les dommages matériels que corporels
  • Les risques locatifs, qui couvrent les dommages causés au logement par un incendie, une explosion ou un dégât des eaux

Pour qui l’assurance habitation est obligatoire ?

L’assurance habitation est obligatoire pour  :

  • Le locataire : Le locataire d’un logement vide ou meublé avec un bail d’habitation doit prendre une assurance habitation. L’assurance doit couvrir au minimum les risques locatifs, c’est-à-dire les dommages causés au logement par un incendie, une explosion ou un dégât des eaux.
  • Le copropriétaire : Si le logement se situe dans une copropriété, le propriétaire doit obligatoirement s’assurer en responsabilité civile.
  • Le propriétaire occupant : Le propriétaire occupant d’un logement n’est pas obligé de souscrire une assurance habitation, contrairement au locataire. Mais s’il est propriétaire d’un bien situé dans une copropriété, il doit obligatoirement s’assurer en responsabilité civile

La loi ne vous oblige pas à prendre une assurance habitation en tant que bailleur, mais si vous en prenez une, la loi décrit clairement les risques minimums qu’elle doit couvrir : l’incendie, la tempête, la grêle, la pression de la neige ou de la glace, les catastrophes naturelles, le terrorisme. Cependant, chaque assureur peut proposer ses propres conditions et tarifs, et il peut considérer que l’habitation que vous souhaitez assurer représente un risque élevé et dès lors refuser de l’assurer.

Qu’est-ce que l’assurance habitation ne couvre pas ?

L’assurance habitation ne couvre pas les dommages causés intentionnellement par le propriétaire ou le locataire. Les préjudices causés à autrui qui ne sont pas involontaires. Les dommages causés par un élément de votre logement qui ne sont pas imprévus ou accidentels. Les dommages causés par des événements spécifiques, tels que les tremblements de terre ou les inondations, qui nécessitent une assurance supplémentaire.

Une garantie de base et supplémentaire pour votre protection

En général, le contrat d’assurance habitation propose une garantie de base et une garantie supplémentaire. En effet, les deux font partie des risques couverts par ce contrat. Pour la garantie de base, il faut mettre en perspective, les risques liées aux phénomènes ou aux catastrophes naturelles, vandalisme, etc. Dans le cadre de la garantie supplémentaire, il importe de distinguer les frais de relogement, de bâchage ou de couverture provisoire. Cependant, cette garantie peut moyenner le paiement des frais. Il faut toutefois noter que la couverture du logement et du mobilier est souvent inclus dans le contrat multirisque habitation ou MRH.

Une assurance, incluant une garantie de responsabilité civile

La souscription à une assurance habitation est obligatoire pour les locataires et aussi dans le cadre de la copropriété. Dans ce sens, il faut savoir que ce type de contrat renferme une garantie de responsabilité civile. Les sinistres liés à la responsabilité de l’assuré font partie des risques couverts. Dès lors, cette garantie permet d’indemniser les tiers victimes et les voisins, des dommages dont ce dernier est responsable. Par exemple, les dégâts des eaux, et les autres dégâts prenants naissance dans la maison de l’assuré, et affectent les autres sont les principales cibles d’indemnisation. Il y a aussi la couverture de la responsabilité civile « vie privée », elle permet notamment de couvrir les membres son foyer, en cas de sinistre.

Souscrire à une assurance habitation

La souscription à une habitation est un allié majeur pour surmonter les éventuels sinistres. Dans ce sens, vous pouvez vous adresser à une société d’assurance, à un courtier ou bien un agent d’assurance pour avoir plus d’information à ce sujet. Mais pour faire le choix d’un contrat d’assurance, il faut prendre en compte, quelques conditions très importantes. De ce fait, analysez bien vos besoins et les critères déterminants, ainsi que les risques couverts. À l’instar de l’indemnisation de certains degrés de sinistre, il faut aussi s’informer sur les garanties et les franchises ainsi que les tarifs de mensualités. Pour vous faciliter la tâche, il est plus simple de faire appel à un comparateur d’assurance ou bien à une entreprise spécialisée dans le domaine.

Comment résilier une assurance habitation ?

Pour résilier un contrat d’assurance habitation en France et changer d’assurance vous devez :

  1. Vérifiez les conditions de résiliation de votre contrat d’assurance habitation, qui peuvent varier selon que vous êtes locataire ou propriétaire
  2. Si vous souhaitez résilier votre contrat d’assurance habitation à l’échéance annuelle, vous devez envoyer une demande de résiliation à votre assureur au moins deux mois avant la date d’échéance
  3. Si vous souhaitez résilier votre contrat d’assurance habitation en cours, vous pouvez le faire à tout moment après la première année de contrat, sans pénalité.
  4. Si vous avez souscrit à un contrat d’assurance en ligne, vous pouvez le résilier en quelques clics
  5. Pour résilier votre contrat d’assurance habitation, vous devez envoyer une lettre de résiliation à votre assureur en stipulant votre motivation et la date à laquelle vous souhaitez que la résiliation prenne effet
  6. Si vous décédez, votre contrat d’assurance habitation n’est pas résilié automatiquement. Vos héritiers ont le droit de le poursuivre ou de le résilier.

Les conditions de résiliation peuvent varier selon les contrats d’assurance habitation et les assureurs. Il est donc recommandé de vérifier les conditions spécifiques de votre contrat avant d’entamer les démarches de résiliation.

La garantie protection juridique

La garantie protection juridique est une assurance qui permet d’obtenir des informations juridiques sur un sujet ou de trouver une solution amiable dans un litige qui vous oppose à un tiers. Cependant, il y a des limites et des exclusions à cette garantie. Voici quelques exemples :

Limites :

  • Limitation des domaines d’intervention (par exemple, litiges liés à l’habitation ou à l’utilisation de votre voiture)
  • Limites géographiques
  • Plafonds pris en charge
  • La garantie ne vous couvrira que dans la limite du champ d’application du contrat

Exclusions :

  • Les litiges entre assurés clients de la même compagnie d’assurance
  • Les litiges opposant deux assurés couverts par la même garantie protection juridique
  • Les litiges liés à des activités professionnelles
  • Les litiges liés à des activités illégales
  • Les litiges liés à des faits intentionnels
  • Les litiges liés à des faits antérieurs à la souscription du contrat

Lisez les termes et conditions du contrat pour connaître les limites et les exclusions de la garantie protection juridique.

Peut-on recevoir une hausse surprise du prix de l’assurance habitation ?

L’assurance habitation peut augmenter sans que vous soyez prévenu.  Les raisons de cette augmentation peuvent être multiples, notamment :

  • L’inflation annuelle des assureurs
  • Le coût de la construction
  • La sinistralité

Les assureurs ont le droit d’augmenter leur tarif au 1er janvier de chaque année, conformément à la réglementation. Cependant, cette clause doit être prévue à votre contrat. Si vous constatez une hausse de votre prime d’assurance habitation, vous pouvez envisager de changer d’assurance habitation ou de résilier votre contrat si la hausse est importante. Vous pouvez faire baisser le tarif de votre assurance habitation en comparant les prix des différentes assurances habitation et en choisissant celle qui correspond le mieux à vos besoins. Enfin,  les tarifs des assurances habitation ont diminué en moyenne de 2,1 % en un an.

Comment est assuré mon enfant avec mon assurance habitation ?

L’assurance habitation peut couvrir les enfants mineurs et majeurs, mais cela dépend des contrats et des compagnies d’assurance.

  • Les enfants majeurs exerçant une activité professionnelle ne sont plus obligatoirement couverts par l’assurance habitation de leurs parents.
  • La responsabilité civile des enfants est souvent incluse dans le contrat d’assurance habitation des parents. Cela signifie que si votre enfant blesse quelqu’un ou casse quelque chose qui ne lui appartient pas, il est couvert par votre assurance habitation.
  • Le contrat multirisques habitation (MRH) couvre les dommages qui pourraient affecter les biens de l’assuré, y compris ceux causés par les enfants.
  • Les enfants majeurs peuvent aussi être couverts par l’assurance habitation de leurs parents, mais cela dépend des critères qui varient selon les contrats d’assurance habitation. Il est donc important de contacter l’assureur pour vérifier si votre enfant est bien couvert.
  • En cas de retour au domicile familial d’un enfant majeur après une longue absence, par exemple suite à une perte d’emploi, il est important d’informer l’assureur pour vérifier si l’enfant est toujours couvert.
  • Si l’assurance habitation n’est pas obligatoire, il est recommandé de souscrire à une assurance responsabilité civile indépendante ou un contrat d’assurance scolaire pour protéger vos enfants.
  • En cas de naissance d’un enfant, il est important d’informer rapidement l’assureur pour mettre à jour le contrat d’assurance habitation.

La couverture des enfants par l’assurance habitation dépend des contrats et des compagnies d’assurance. Il est important de vérifier les termes de votre contrat et de contacter votre assureur pour savoir si votre enfant est couvert.

L’assurance habitation prend-t-elle en charge une télévision cassée ?

L’assurance habitation prends en charge les écrans de télévision cassés ou endommagés suite à un sinistre.

  • Si votre écran TV est cassé ou ne fonctionne plus suite à un sinistre, vous pouvez bénéficier d’une prise en charge et d’une indemnisation de la part de votre assurance habitation.
  • Dans certains cas, votre assurance habitation peut couvrir les écrans de télévision cassés.
  • Si votre télévision est cassée suite à un cambriolage ou un sinistre, vous pouvez obtenir une indemnisation de votre assurance habitation.
  • Il n’est pas nécessaire de souscrire spécifiquement une assurance pour la TV cassée, car cela est généralement couvert par l’assurance multirisques habitation.
  • Si vous avez la responsabilité civile, votre contrat d’assurance habitation doit en parler. Vous pouvez également contacter votre assureur pour savoir comment procéder.
  • Si un tiers est à l’origine du sinistre, votre assurance habitation ne pourra pas couvrir les frais de réparation de votre télévision

Que couvre un contrat d’assurance multirisque habitation ?

L’assurance multirisque habitation (MRH) est une assurance qui permet de couvrir les dommages qui pourraient affecter les biens de l’assuré. En cas de sinistres, voici les garanties de base de toute assurance multirisques habitation :

  • Incendie
  • Explosion
  • Implosion
  • Foudre
  • Effets du courant électrique
  • Dégagement accidentel de fumées
  • Choc d’un véhicule sur le logement

En plus de ces garanties de base, selon l’assureur et la gamme de contrat, l’assurance multirisque habitation peut intégrer d’autres garanties telles que :

  • Indemnisation de la panne des appareils électroménagers
  • Garantie villégiature (pour les logements de vacances)
  • Garantie voyage (pour l’annulation d’un séjour, le rapatriement, etc.)
  • Protection juridique (assistance et/ou prise en charge des frais de procédure)
  • Garantie d’assistance (liée aux accidents subis par l’assuré à son domicile)
  • Assurance scolaire

L’assurance multirisques habitation n’étant pas une couverture obligatoire, le degré de couverture peut varier selon les contrats. En général, le contrat d’assurance multirisques habitation offre à l’assuré des garanties complètes pour protéger son patrimoine familial contre les conséquences d’événements affectant son domicile ou mettant en cause sa responsabilité ou celle des membres de sa famille. En outre, tout contrat de multirisque habitation prend en charge la Responsabilité Civile de ses assurés, permettant ainsi de dédommager un tiers s’il est victime d’un sinistre par votre faute (un incendie ou un dégât des eaux qui se serait propagé aux voisins)

Quelle garantie n’est pas inclus dans l’assurance multirisque habitation ?

L’assurance multirisque habitation est une assurance qui couvre les dommages matériels liés à un incendie, une explosion, une implosion, la foudre, aux effets du courant électrique, au dégagement accidentel de fumées ou au choc d’un véhicule sur le logement. Cependant, certaines garanties ne sont pas couvertes par l’assurance multirisque habitation. Ces garanties sont plus ou moins liées aux diverses conditions ou circonstances du sinistre et sont souvent nommées « exclusion de garantie » auprès des compagnies d’assurances. Mais certaines garanties ne sont pas incluses dans l’assurance multirisque habitation comme :

  • La garantie contre le vol n’est pas systématiquement incluse dans les contrats MRH, en particulier dans les contrats d’entrée de gamme.
  • Les biens qui sont exclus ou non couverts par l’assurance habitation multirisque ne le seront pas en cas de catastrophes naturelles.
  • La responsabilité civile (RC) n’est pas systématiquement incluse dans un contrat d’assurance habitation

Plan du site