Voiture sans permis : doit-on être assuré au même titre qu’une voiture ou une moto ?

Publié le : 03 novembre 20214 mins de lecture

Comme tous les véhicules, les voitures sans permis doivent être assurées. Il est idéal pour circuler librement en ville notamment pour les jeunes. Quels sont les propos de ce genre de voiture. Qu’est-ce qu’on doit savoir sur l’immatriculation et l’assurance d’une voiture sans permis.

Les propos d’une voiture sans permis ou VSP

Autrement dit voiturette, la voiture sans permis est un véhicule léger avec 4 roues à moteur. Elle se définit notamment par des caractéristiques qui les rendent facilement reconnues. D’abord, une voiturette ne doit pas se dépasser d’une vitesse de 45 km/h. Sa taille est particulièrement petite avec une cylindrée de 50 cm³. Elle peut transporter seulement 2 personnes maximum. Pour pouvoir conduire une voiture sans permis, il faudrait avoir en minimum 14 ans, selon la loi. En d’autres termes, vous pouvez les conduire si vous êtes nés avant le 31 décembre 1987. Par contre, vous devez posséder un BSM ou un permis AM si vous êtes nés dans l’année 1988 ou plus tard. En plus, une fois que vous aurez votre VSP, il est primordial de jeter un coup d’œil sur l’assurance voiture sans permis afin de garantir votre sécurité routière.

Pour plus d'informations : Circuler en scooter : quels types de garanties me sont proposés ?

Voiture sans permis : doit-on être assuré au même titre qu’une voiture ou une moto ?

L’assurance voiture sans permis et ceux des auto-basiques comme les motos ou d’autres véhicules sont presque identiques. Elles proposent les mêmes types de contrats divisés en trois formules. Vous choisissez alors sur assuranceendirect.com ce qui vous convient le plus. La formule au tiers qui est fortement conseillée aux jeunes conducteurs ou les personnes qui ont une VSP qui est déjà presque endommagée. Elle s’accorde avec la garantie Responsabilité Civile. La formule intermédiaire comprend la garantie RC et une autre garantie optionnelle contre les vols, les incendies, etc. La formule tous risques couvre les dommages causés, mais aussi ceux que le conducteur souffre même si c’est un accident dû à sa faute. Ce type de contrat est idéal en particulier pour les personnes qui conduisent des voiturettes neuves. En effet, cela garantit une sécurité maximale. Il a cependant un coût plus élevé que toutes les autres formules.

À découvrir également : Suspension de permis pour alcoolémie : dois-je repasser mon permis de conduire ?

Ce qu’on doit connaître sur l’immatriculation d’une voiturette

Une fois que vous avez acheté une voiture sans permis, vous possédez 1 mois pour faire l’immatriculation en préfecture et le souscrire à une assurance voiture sans permis. Si vous dépassez cette limite, une amende forfaitaire sera conclue pour cause de défaut de plaque d’immatriculation. Comme les véhicules classiques, les voiturettes doivent avoir 2 plaques d’immatriculation à l’avant et à l’arrière de la voiture. En revanche, une seule plaque à l’arrière est acceptée seulement pour les voitures sans permis. À savoir que l’immatriculation d’une voiturette est moins chère par rapport à celui du classique. Le prix d’immatriculation dépend en fait de la zone géographique où habitent le conducteur et la performance de la voiture.

Plan du site