Quelles sont les nouvelles conditions d’assurance auto pour la conduite accompagnée et le permis à 17 ans ?

assurance auto

Publié le : 11 mars 20245 mins de lecture

Les adolescents en rêvaient, le gouvernement l’a réalisé. L’âge minimum requis pour le passage du permis de conduire a été abaissé, et ce, depuis le 1er janvier 2024. Une fois le précieux sésame en poche, les jeunes conducteurs de 17 ans peuvent désormais prendre le volant dans l’Hexagone. Sont aussi concernées les personnes inscrites à la conduite accompagnée et ayant réussi l’examen en 2023. Quels changements découlent de la nouvelle loi en termes d’assurance auto ?

Comment assurer un véhicule en tant que jeune conducteur de 17 ans ?

Quel que soit l’âge du conducteur, se déplacer en voiture implique d’être assuré. Il y a quelques années de cela, seuls les individus majeurs étaient autorisés à prendre le volant. Jusqu’en 2023, un adolescent pouvait passer son permis à 17 ans dans le cadre de la conduite accompagnée. Néanmoins, il devait attendre la majorité pour rouler en toute autonomie. La nouvelle loi a apporté des modifications. Un jeune de moins de 18 ans a le droit de rouler sans supervision dès qu’il a obtenu son permis. Les assureurs se sont adaptés à la mesure liée à l’abaissement de l’âge. Ils proposent désormais des contrats d’assurance conduite accompagnée pour les novices (dont les mineurs). Vous êtes dans cette situation ? Trois options s’offrent à vous :

• Souscrivez une assurance auto en tant que conducteur principal : la souscription à la responsabilité civile ou au tiers est une obligation légale. À cause de votre inexpérience, les compagnies d’assurance appliquent une surprime. Cette dernière atteint parfois 100 % du tarif de base de la première année. Autrement dit, la mensualité peut être deux fois supérieure à celle d’un conducteur sans malus. Force est de constater que l’option coûte relativement cher. Toutefois, elle est idéale pour le cumul de bonus chaque année en vue de réduire le tarif de la couverture auto.

• Assurez-vous comme conducteur secondaire sur le contrat de votre parent : moyennant une majoration du tarif de l’assurance auto, l’un de vos parents peut vous ajouter à son contrat. Une telle alternative est avantageuse sur le plan financier et permet aussi de cumuler des bonus. Cependant, vous ne devez pas êtes le conducteur habituel de la voiture pour en bénéficier.

• Soyez le conducteur occasionnel de l’automobile : prévenez la compagnie d’assurance de l’utilisation ponctuelle du véhicule par un tiers. En votre qualité de conducteur occasionnel, vous ne cumulerez pas de bonus. De son côté, le titulaire du contrat ne paiera aucun surcoût.

Qui contacter pour la souscription d’une assurance auto conduite accompagnée ?

Grâce à la conduite accompagnée, un jeune peut facilement s’initier au permis de conduire. Mais elle n’est possible que si l’assurance de la voiture utilisée intègre une extension de garantie. Celle-ci est souvent accordée sans surprime. Au moment de l’inscription de l’adolescent à l’auto-école, il suffit de la demander à l’assureur. Plusieurs assureurs proposent des contrats auto conduite accompagnée, parmi lesquels lolivier.fr. Précisons qu’ils sont libres de refuser l’extension de garantie. C’est, par exemple, le cas si vous avez commis un délit routier (conduite sans permis, homicide et blessures involontaires …). Le jeune doit également obtenir l’attestation de fin de formation initiale. Sans ce document, il n’aura pas l’autorisation de prendre le volant avec son accompagnateur.

Quelques conseils à un jeune conducteur de 17 ans pour son assurance

Vous avez obtenu le permis à 17 ans ? Tout d’abord, évitez d’acheter une voiture neuve car le coût de l’assurance est élevé. En choisissant une automobile d’occasion peu onéreuse, vous réduirez les cotisations. Il existe une astuce pour économiser environ 50 % mensuellement : l’usage d’un boîtier connecté. Cet appareil permet à l’assureur d’analyser la conduite en temps réel. Vous comptez conduire le véhicule de façon occasionnelle ? Votre parent pourra vous déclarer comme conducteur secondaire sur son propre contrat. Mais si vous êtes le conducteur principal de l’automobile, ce sera à vous de l’assurer. Optez pour l’assurance au tiers et ajoutez des options telles que le bris de glace, le vol … En tant que jeune conducteur de 17 ans, le respect d’un délai critique de 3 ans est essentiel. Pour peu que vous n’ayez eu aucun sinistre au cours de la période, les surprimes relatives à l’âge seront diminuées.

Plan du site