Un bon résultat pour Société Générale Insurance en 2015

La Société Générale Insurance a connu une année 2015 particulièrement satisfaisante. La filiale du groupe SocGen a saisi cette opportunité que représente la loi Hamon afin de renforcer sa dynamique de développement dans ses différents secteurs d’activité : assurance vie, épargne, assurance de pret et assurance dommage.

Un solide bilan pour l’année 2015

Tout comme le groupe SocGen, sa filiale affiche un bilan solide en 2015. La Société Générale Insurance chapeaute les organismes Sogecap et Sogessur, en enregistrant en l’année 2015 un résultat net de 337 millions d’euros, une croissance de 10 %. Son produit net bancaire s’est élevé à 825 millions d’euros (+10 % à effet de change constant).

Bien que ces chiffres soient bons, la part de la SGI dans le résultat net du groupe se veut cependant en retrait. Elle a en effet chuté de 11,2 % à 9,46 % en un année. La contribution de la Société Générale Insurance dans le PNB groupe, reste quant à elle plutôt stable, avec 3,2 %.

Des rendements à sécuriser dans un contexte incertain

Avec des taux bas et d’importantes tensions sur les marchés de la finance, « nous continuons à renforcer notre base pour faire face à l’évolution des marchés et garantir la sécurité des rendements » déclare Philippe Perret, le directeur général de SGI. De ce fait, le taux des réserves financières (réserve de capitalisation et provisions de participation aux excédents) a été revu à la hausse (+0,7 %) à 3,5 %.

Philippe Perret rappelle qu’au 30 septembre 2015 le ratio de solvabilité se veut « supérieur à 180 % », sans toutefois indiquer le chiffre exact au vu de la grande volatilité de l’indicateur. Il rajoute cependant que « ce niveau est suffisant pour poursuivre le développement de l’établissement ».

Progression de la collecte en UC

Concernant l’épargne, celle-ci représente encore le principal du fonds de commerce de la SGI, malgré que la collecte brute se veuille légèrement en recul de 7 % à 10 milliards d’euros. Toutefois, les encours ont enregistré une progression de 5 %, s’établissant alors à 94,8 milliards d’euros.

Une belle performance également pour l’assurance-vie avec une collecte nette en augmentation : 2,2 milliards en 2015 contre 1,5 milliards d’euros en 2014. les unités de compte (UC) constituent maintenant 21 % des encours et 51 % de la collecte nette (contre 16 % en 2014).

Enfin, avec la loi Hamon, qui a simplifié la résiliation des contrats d’assurance, l’activité de prévoyance (santé, prêt, GAV) au augmenté de 8,5 %. Le montant global des cotisations a ainsi été établi à 583 millions d’euros, dont 408 millions d’euros en assurance de prêt.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Leave Yours +

No Comments

Leave a Reply

* Required Fields.
Your email will not be published.